← Partagez cette page

Ignorer une femme rendrait un homme plus attirant !

Catégorie(s): Actualités & Fun, Conseils Séduction

Incroyable mais vrai, les femmes seraient plus attirées par les hommes qui les ignorent !

Adieu les idées préconçues sur les petites attention, la galanterie, etc..

Voilà une information à classer parmi les conseils de séduction à garder en tête si vous cherchez à faire des rencontres (surtout à l’approche du 14 février…).

rencontres coquines sur Facebook

A l’approche de la Saint Valentin, une étude a été menée par des chercheurs de Harvard et de la University of Virginia : le constat est simple : En matière de rencontres sur Facebook, les femmes sont plus attirées par ceux qui les ignorent que par ceux qui leur envoient des messages.

Cette étude vient troubler des décennies de croyances et de recherche en psychologie sur le principe de la réciprocité, selon lequel les personnes préfèreraient ceux qui leur témoignent une attention particulière.

Est-ce que l’incertitude et la surprise (et donc le côté mystérieux) attireraient plus en matière de rencontres amoureuses et de flirt que les situations ou l’intérêt et l’attirance sont évidents ?

En matière de consommation, l’incertitude apporte plus de plaisir : si par exemple vous achetez un billet de loterie, vous aurez plus de plaisir si vous ne savez pas immédiatement combien vous avez gagné au moment du résultat !

Mais revenons justement à cette étude menée par les chercheurs de Hardy et de l’Université de Virginie : 3 psychologues ont chercher à vérifier si le plaisir provoqué par l’incertitude pouvait aussi s’appliquer dans le domaine de la rencontre et de l’attraction romantique. Pour ce faire, ils ont dit à un groupe de 47 étudiantes que des étudiants avaient vu leur profil Facebook, ainsi que celui de 15 à 20 autres femmes. Ils ont ensuite montré aux femmes testées le profil de 4 hommes.

  1. Un premier groupe d’étudiante a été informé que c’étaient elles que préféraient les hommes parmi tous les profils Facebook présentés.
  2. Un second groupe d’étudiantes a été informé que les hommes les trouvaient moyenne en consultant leur profil Facebook.
  3. Enfin, un dernier groupe a été laissé dans l’incertitude en leur disant qu’elles pouvaient tout autant être celles que les hommes avaient préférées que celles qu’ils trouvaient moyennes.

C’est ce dernier groupe de jeunes femmes (celles qui étaient dans l’incertitude) qui étaient le plus attirées par leur partenaire potentiel ! Elles ont même indiqué qu’elles pensaient à ces hommes, plus que les autres.

Les femmes du second groupe (celles auxquelles les psychologues avaient indiqué que les hommes les trouvaient moyennes ) étaient les moins attirées.

Enfin, les étudiantes du premier groupe se situaient entre les 2 autres, confirmant ainsi le principe de réciprocité,  mais prouvant aussi que l’incertitude joue un rôle important dans le phénomène de séduction !

Une personne peut-être plus attirée par quelqu’un si elle est dans l’incertitude des sentiments réciproques, à condition bien sûr qu’elle ait une attraction de base envers cette personne !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

(requis)

(requis)